Test : Edward aux mains d’argent Blu-Ray Zone B

Le Film: Un hymne à la tolerance de Tim Burton.

Le pitch de base est une sorte de Frankenstein des temps modernes : un « homme » créé de toutes pièces par son créateur, décédé, et qui n’a pas pu le finir est retrouvé par une commerciale faisant du porte à porte, qui décide de l’adopter.

Johnny Depp est excellent dans le role-titre, apeuré par une société qu’il ne comprend pas. Des les premiers plans du film, on comprend que Tim Burton se livre ici à une critique de la société consumériste américaine, thématique que l’on retrouve tout au long du film (les pavillons tous identiques qui essayent de se différencier par la simple différence de couleur).

De ce contraste entre deux mondes, c’est aussi la tolérance face à la différence qui est abordée, les rumeurs et ragots que l’on trouve dans quasiment toute communauté.

Bien sûr on a comme souvent (toujours?) une histoire d’amour (impossible) en filigrane.

La réalisation est très bonne et la musique de Dany Elfman comme souvent (toujours?) excellente nous plonge dès les premiers instants dans l’ambiance étrange, magique du film.

4/5

Sur Allociné le film récolte une note de 4/5 spectateurs.

L’image: Un transfert très moyen

Au niveau du bon on retiendra la définition, et la clarté générale qui se dégage de l’image à l’exception de quelques rares scènes ou la définition generale a tendance à baisser. De même les couleurs sont bien reproduites.

Au niveau du mauvais maintenant : Il y a un léger bruit tout au long du film, notamment sur les murs, comme c’est souvent le cas lorsque l’on rencontre ce genre de problème.

De légeres tâches apparaissent de temps en temps sur l’image. Et enfin au rayon du plus gênant, l’image ne semble pas très stable, elle a tendance à légèrement trembler et clignoter.

Il faut dire que l’éditeur ne s’est pas donne le plus grand mal sur cette sortie, utilisant le même Master ayant servi à la dernière édition du DVD.

Au final, si ce Blu-Ray représente une nette amélioration sur le DVD, on reste déçu du peu de soin que la 20th century fox a apporté à ce fil, pourtant considéré comme un classique des années 90 et un des meilleur film de Tim Burton.

3,5/5

Le Son: Une piste en 4.0 qui fait son boulot.

Mixé en 4.0, donc en Dolby Surround,  et conservé tel quel sur la piste en DTS Master Audio en VO, cette piste vu la nature du film fait son boulot, les voix sont claires dans l’ensemble, même si on se rend compte que le film ne bénéficie pas des dernières technologies en matière de prise de son (il a quand même maintenant plus de vingt ans!).

C’est donc principalement la musique de Danny Elfman qui profite d’une meilleure spatialisation grâce à
l’utilisation du canal arrière.

4/5

Genre: Fantastique, Comédie, Romance
Durée: 1h45
Vidéo: 1080p MPEG-2 1.85:1
Zone: B
Langues: Anglais DTS HD MA 4.0, Français DTS 5.1…
Sous-titres: Anglais, Français…

Publicités

Test: 36 quai des orfèvres Blu-Ray Fr Zone Free

IMAGE note globale: 85/100…. Un beau transfert respectant une photographie un peu speciale.

Compression: 17/20…. Tres bonne dans l’ensemble, même si certaines scenes sombres laissent apparaitre plus de grain/bruit que d’autres

Colorimétrie: 20/20…. Speciale, mais dans l’idee du réalisateur avec des couleurs un peu délavées qui tendent vers le blanc et un peu vers le vert/bleu.

Luminosité/contraste: 20/20…. Ici aussi, rien a redire en prenant en compte cette photographie un peu spéciale, meme si dans l’absolu on aurait souhaite un meilleur contraste.

Piqué: 14/20… Plutôt bon, mais on reste loin des meilleurs transferts HD avec des gros plans notamment qui ne nous permettent pas de voir clairement les pores, poils… des acteurs

Effet 3D / profondeur de champ : 14/20…. La aussi tres legere deception avec une profondeur de champ honnete, mais sans plus. Certes il n y a pas beaucoup de plans larges en exterieur qui permettraient de s’emerveiller dessus, mais memes les plans en interieur sans etres mauvais, manquent de profondeur par rapport aux references du genre.

SON note globale : 90/100

Mixage artistique: 37/40 Tres belle utilisation d’ensemble du 5.1, avec de nombreux effets d’ambiance, avant/arriere et une superbe musique accompagnant parfaitement l’ambiance du film.

Dynamique: 9/10 Excellente dynamique, particulièrement lors des scènes d’actions, notamment la grande fusillade au milieu du film, mais encore une fois, cela aurait pu etre un poil mieux en comparaison des références du genre.

Activité scène avant/Stéréo: 8/10 Belle utilisation de la scene avant, tout particulierement pour distiller des sons d’ambiance mais aussi lors de passages gauche droit, couples aussi a l’utilisation des surrounds pour des passages ArG AvDr… assez sympathiques, mais on regrettera une spatialisation qui aurait pu etre plus large/grande

Voix/centrale: 10/10…. Des voix parfaitement placées et intelligibles

Effets surround: 18/20…. De beaux effets surrounds quand il le faut, c’est a dire lors des scenes d’action, mais bien utilisees aussi pour mettre en avant une ambiance d’ensemble (arrivee d’Auteuil a l’arriere du fourgon apres la premiere attaque) et par la superbe bande son

Effets LFE: 8/10…. Rien de special a signaler ici avec un film qui se prete peu aux grosses basses, mais une utilisation convaincante lorsque nécessaire.

Test: Forrest Gump, Blu-Ray US Zone All

 

Le Film: Never go full retard !

Synopsis:

Quelques décennies d’histoire américaine, des années 1940 à la fin du XXème siècle, à travers le regard et l’étrange odyssée d’un homme simple et pur, Forrest Gump.

Critique:

Est-il encore nécessaire de présenter ce film, déjà devenu un classique du cinéma, 15 ans après sa sortie. Vainqueur de 6 Oscars en 1995, dont Meilleur Film, Meilleur Acteur principal, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scenario et Meilleurs effets spéciaux (si-si, a ce sujet, on ne peut que vous conseiller le documentaire consacré aux effets spéciaux : Benjamin Button avant l’heure), rien que ca !

Un Scenario parfait, une interprétation parfaite de Tom Hanks, et des second rôles nombreux par le scripts, mais tous très bons. La musique, aussi bien originale, que les nombreux morceaux connus accompagne très bien cette épopée et au final, on ne sent pas le temps passer.

95/100

L’image: Un transfert de cet âge, c’est comme une boite de chocolat : on sait jamais sur quoi on va tomber…

Attention Spoilers !

Beaucoup d’attente pour cette sortie en Blu-Ray d’un des plus grands films des années 90, hélas, déception ! Paramount aurait pu travailler à la restauration de l’image un mois de plus, et on aurait tenu la un excellent transfert ! Ce n’est cependant pas le cas, et on navigue entre une image très bonne a mauvaise.

Au rayon du bon, voir du très bon en général: Colorimétrie, contrastes, couleurs de peau sont très bien rendus et on ne constate pas de DNR ou Edge Enhancement excessifs.

Comme exemple de très bonnes scènes, viennent a l’idée : Scène au Vietnam ou Forrest va récupérer ses compagnons : profondeur de champ, pas de bruit, couleurs et contrastes magnifiques. Idem lorsque Forrest sort du studio de TV et rencontre son Gary Sinise, ou encore une scène en boite de nuit après que Forrest ai nommé son crevettier.

Au rayon du pas bon : Le ciel en général, particulièrement lors de la scène d’ouverture avec la plume : il apparaît bien trop gris avec beaucoup de bruit, et on a l’impression que celui-ci scintille.

Certaines scènes en intérieur : Forrest attend sa mère dans le couloir lorsqu’elle plaide pour qu’il aille dans une école normale, beaucoup de bruit sur les murs en arrière plan.

Forrest et Jenny se promènent de nuit dans Washington, juste avant qu’elle ne reparte en Bus : Flou et bruité.

Jenny part de la maison familiale Gump pour prendre un taxi, après avoir passé la nuit avec Forrest : Image très floue, pire qu’un dvd upscallé.

Au rayon du moyen : Forrest sur l’estrade a Washington en train de s’adresser a la foule : ciel toujours gris, pas ou peu de détails sur la foule, et eau dans le bassin paraît statique. Mais plans moyen sur lui et l’estrade ainsi que colorimétrie exempts de reproches.

D’une manière générale, pas mal de taches de pellicule, pas noires et disgracieuses ou énormes, mais plutôt blanches et fines, mais assez pour êtres remarquées et venir gâcher l’expérience de visionnage.

Au final, bien qu’étant une (grosse) déception, notamment avec une appellation qu’on peut dorénavant qualifier de purement commerciale (après Gladiator et ce Forrest Gump) de « Sapphire », on ne saurait quand même recommander l’achat de ce Blu-Ray, tant il représente une marche supplémentaire par rapport aux sorties DVD’s et a fortiori VHS de cet excellent film, qui a tout de même désormais 15 ans !

75/100

 

Le Son: Une piste DTS HD MA 5.1 qui colle au film.

Pas de déception ici, étant donne la nature du film : beaucoup de dialogues, de moments de vie, mais peu de scènes d’action se prêtant a un déchaînement de votre home cinéma. Les voix sont parfaitement intégrées a la scène frontale, ne profitant pas uniquement de la centrale. Quelques effets d’ambiance se font sentir ici et la, mais c’est lors de l’utilisation de musiques, mais surtout lors de deux-trois scènes que la différence entre anciennes versions et celle-ci ce fait entendre

L’arrivée en hélicoptère au Vietnam, la première escarmouche au Vietnam et lors de la tempête en mer à bord crevettier. A ces moments-la votre installation se réveillera et vos voisins aussi, tant le caisson de basse est allègrement utilisé, et on se retrouve alors en plein milieu de l’histoire, avec les rotors qui fusent dans l’appartement, ou en pleine mer déchaînée !

75/100

 

Genre: Comédie dramatique.

Durée: 2h22

Vidéo : 1080p AVC 2:35:1

Zone: All

Doublage: VFF

Langues: Anglais DTS-HD M A 5.1 / Français Dolby 5.1 /Espagnol Dolby 5.1

Sous-titres: Français / Anglais / Espagnol / Portugais (disponibles sur les bonus mais pas avec les commentaires audios)