Critique ciné : Happiness Therapy (Silver Linings Playbook)

 

Réalisé par David O’Russell (Fighter, Les Rois du désert -nommé pour le meilleur réalisateur), Happiness Therapy (nommé pour le meilleur film) semble être par sa thématique un drame. Le message du film n’est pas gai non plus : tout le monde est fou ou a une part de folie en soi.

Pourtant, comme le titre (Anglais mais pour le marché français)
le suggère, ce film est une vraie thérapie pour le moral.
Les moments émouvants se succèdent, mais sont traités de telle manière, avec des répliques au cordeau, qu’on ne peut s’empêcher de rire.
En fait si tout le monde a une part de folie, le tout est d’apprendre à vivre avec.

Le film est emmené par un casting au top de sa forme : Bradley Cooper (Very Bad Trip, Limitless…), Jennifer Lawrence (Hunger Games, Winter’s Bone…), et Robert de Niro (pas la peine de détailler sa filmo), tous trois nommés pour les oscars 2013, mais aussi le retour de Chris Tucker (Rush Hour, Le 5e élément).

Pour ne rien gâcher, en plus de confirmer le potentiel entrevu dans leurs films moins commerciaux, Jennifer Lawrence (pour les hommes) et Bradley Cooper (pour les femmes, je présume) sont un régal pour les yeux.

4/5

Publicités