Test: Collateral Blu-Ray US Zone all

Le Film: Un super thriller de genre

Synopsis:

En pleine nuit, à Los Angeles, un chauffeur de taxi se retrouve contraint d’aider un mystérieux tueur à gages dans l’accomplissement de ses contrats.

Critique:

Michael Mann signe après -pourquoi ne pas le nommer- Heat, un nouveau grand Thriller/Policier. On remarquera un Tom Cruise au top de sa performance d’acteur ou encore un Jamie Foxx (nommé pour ce rôle aux oscars et le gagnant la même année pour son rôle dans Ray) super crédible dans le rôle du chauffeur de Taxi un peu largué, plein de pensées idéalistes, mais intelligent, s’adaptant a la nouvelle donne.

Les seconds rôles, que ce soient Mark Ruffalo (Shutter Island), Jada Pinkett-Smith (Niobe dans les Matrix 2&3), Bruce McGill (Ali, Runaway Jury, Law Abiding Citizen) sont tous parfaitement dans le ton.

La musique justement, principalement tirée de Audioslave accompagne parfaitement cette ambiance nocturne. La mise en scène et le montage sont particulièrement nerveux et les dialogues -une des force du film- excellents.

80/100

Imdb.com donne une moyenne de 7.8/10, Allocine une note de 3,4/4 presse et 3,2/4 spectateurs, tandis que metacritic et Rotten Tomatoes donnent respectivement un pourcentage de critiques favorables de 71 et 87%.

L’image: Une image granuleuse, premier film de la nouvelle «époque» HD de Michael Mann

Difficile de noter un film de «l’ère HD» de Michael Mann, d’autant plus que ce premier se déroule intégralement de nuit.

En terme de transfert et de respect de la vision du réalisateur (on connait maintenant le gout de Mann pour les apports des caméras HD), ce transfert de Paramount, avec un débit moyen de 32 Mb/s pour l’image atteint la perfection.

Le coté un peu cuivré, vert-gris de la photographie est parfaitement retranscrit, avec une justesse jusqu’alors invisible en DVD. Les contrastes et la luminosité sont a la fête, et c’est bien la un des apports principaux d’utiliser ces cameras HD de nuit. Certes un grain est (très) présent, mais l’objectif prend plus de lumière, permettant de retranscrire de manière la plus réaliste possible la luminosité particulière retrouvée la nuit.

Les couleurs, un peu cuivrées donc ne sont pas resplendissantes et étincelantes, mais ressortent parfaitement dans la nuit de LA, notamment les phares des voitures ou différents néons de L.A. L’effet 3D, mais surtout la profondeur de champ, est la aussi boosté par l’utilisation ultra-majoritaire de caméras HD. Le résultat est saisissant, d’autant plus quand on replace le film dans son contexte: tout se passe de nuit! Et si les caméras classiques perdent souvent en définition et forcément en profondeur de champ lors de ces scènes nocturnes, c’est tout l’inverse ici. Tant que c’est éclairé et visible par un oeil humain ou un spot lumineux (phares), tout est visible avec une profondeur et une définition incroyables.

Pour ce qui est des détails, si les plus infimes ne sont forcément pas visibles sur de nombreuses scènes a cause de ce fameux grain, de nombreux détails «d’ambiance» (affiches, pubs, panneaux lumineux…) le sont avec une finesse assez incroyable. L’exemple le plus frappant se retrouve a la fin du film où en sortant du Métro, on peut distinctement lire sur un panneau lumineux: «Dimanche 25 Janvier 2004, 5:48 AM» (en anglais dans le film of Course!).

Bref un petit chef d’oeuvre de Paramount! Certains comme Warner devraient en prendre de la graine pour leur ressorties «catalogue-années 2000».

Compression/Propreté du transfert: 20/20

– Colorimétrie: 20/20

– Luminosité/contraste: 20/20

– Piqué/Détails: 18/20

– Effet 3D / profondeur de champ: 20/20

98/100 Top Image dans le transfert pur, mais pas un film que vous montrerez pour convaincre la galerie de passer à la HD (sauf les connaisseurs).

Le Son: Un mix assez intimiste a quelques exceptions, fidèle a l’esprit du film

Encore une fois, ce Blu-Ray n’est sans doute pas celui que vous sortirez pour exhiber votre nouvelle installation sonore. Mais encore une fois, ce Mix semble respecter a la lettre la volonté artistique de Mann.

Si notamment les surrounds se montrent particulièrement timides lors du métrage, ce n’est pas toujours le cas, notamment lors du passage en boite de nuit, très démonstratif sur ce point ainsi que au niveau du canal LFE et de la dynamique.

La dynamique justement ne se fait que très peu ressentir, a l’exception de quelques scènes, et même les musiques d’ambiance en profitent peu.

Ces musiques d’ambiance qui restent justement a notre grande surprise et contrairement a ce qui se fait «traditionnellement» très frontales.

Les scènes dialoguées, en Taxi ou ailleurs, sont elles très feutrées, très intimistes, se concentrant principalement sur les dialogues, malgré quelques petits effets sur l’arc frontal.

Les voix sont elles parfaitement intégrées et descendent assez bas dans les graves selon les personnages, leur enregistrement semble avoir été de première classe et au final on atteint un résultat des plus réaliste sur ce registre.

Pour avoir passé furtivement la VF (doublage parisien) en DD5.1, l’apport du codec HD est indéniable avec une plus grande clarté, plus de précision et un meilleur espacement des sons.

– Mixage artistique: 30/40

– Dynamique: 8/10

– Activité scène avant/Stéréo: 8/10

– Voix/centrale: 10/10

– Effets surround: 13/20

– Effets LFE: 8/10

77/100

Genre: Thriller
Durée: 2h
Vidéo : 1080p Mpeg4 AVC 2.40:1
Zone: ALL
Doublage: VFF
Langues: Anglais DTS HD Master Audio 5.1, Français DD 5.1, Espagnol DD 5.1, Portugais DD 5.1
Sous-titres: Anglais, Français…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s