Test DVD : Le diable s’habille en Prada

Le Film
Adapté d’un roman de Lauren Weisberger, véritable Best-Seller, -Devil Wears Prada, de son nom original- met en scène une jeune apprentie journaliste fraîchement diplômée et la rédactrice en chef d’un magazine. Si la jeune journaliste en devenir ne s’intéresse pas à la mode, elle accepte le job de seconde assistante (ou plutôt secrétaire) de Miranda Priestly, la rédactrice en chef de la plus grosse revue de mode afin d’ouvrir de s’ouvrir des portes dans le monde de la publication. S’ensuit alors le traditionnel schéma des comédies américaines avec une première partie de résistance et de dédain envers l’univers de la mode, puis une seconde partie d’apprivoisement (voire à l’extrême) de cette univers puis le rejet et enfin l’happy end.
Si le scénario ne casse pas des briques, la mise en scène est suffisamment dynamique et les acteurs suffisament bons pour nous captiver pendant l’heure et quarante cinq que dure le film. En effet, Meryl Streel y campe une « méchante-boss-fashion » parfaite, Anne Hathaway une apprentie assistante qui s’adapte au différents univers de manière parfaite et Stanley Tucci, précédemment vu en directeur d’aéroport dans « Le Terminal » y campe un délicieux second avec la touche de « folie » (si je pui dire) que nécessite le rôle. On préférera bien sûr au niveau artistique la version originale d’autant plus pour les quelques phrases en français venant pimenter quelques interventions à Paris.
En bref un film dans la bonne moyenne des comédies américaines.
Note Film : 7/10

L’image
Très joli transfert : la colorimétrie est très bien exploitée. Toutes les teintes propres au mode des bureaux, mais aussi à la haute-couture ou encore aux extérieurs New-Yorkais sont parfaitement respectées. On a l’impression d’y être.
A noter une très bonne définition, il est en effet possible de dénoter de nombreux détails à tout moment aussi bien pour les plans intérieurs que extérieurs. La compression n’est pas non plus en reste avec un quasi sans faute ce qui peut paraître la moindre des choses vu la durée du film et l’époque à laquelle il a été tourné. Néanmoins, ce n’est pas un sans faute puisque à quelques instants, une légère compression se fait ressentir sur quelques scènes de nuit. Un très beau pressage tout de même!
Note Image : 9/10

Le son
Si a première écoute, la piste française semble un poil plus dynamique, plus puissante et de meilleur qualité, ce n’est qu’une impression.En effet la piste anglaise semble avoir été enregistrée à un niveau un peu moins fort.
Comme toute comédie, le son est essentiellement frontal : même les nombreux passages musicaux ne profitent que très peu des surrounds.En revanche, la partie avant est admirablement bien utilisée avec une belle décomposition du champ sonore et une bonne intégration des dialogues (les voies françaises étant comme d’habitude légèrement en avant).
La musique se répand de manière ample sur les canaux stéréo et on a même droit à un ou deux effets surrounds à quelques moment du film !
Bref, si la bande-son ne casse pas non plus des briques, elle assure son job de bande-son de comédie.
Note Son : 6,5/10

Le DVD :
Version location :
Pistes son : DD 5.1 Anglais et Français
Sous-Titres : Français, Anglais
Durée film : 1h45 Min.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s