Test : Casino Royale Z3 (DTS)

Le Film
21e aventure (officielle) de 007, Casino Royale renouvelle le genre, qui s’essoufflait un peu ou qui plutôt se gonflait un peu trop partant vers de la science fiction avec voitures transparentes, lasers…
On assiste ici à la naissance de James Bond en tant que 007, Casino Royale étant le premier roman de la série.
Les bases de la série sont ici posées : les rapports que bond entretiendra avec ses filles, le choix de ses cocktails, sa désormais célèbre présentation « Bond, James Bond ». Si Daniel Craig avait pu être critiqué par les fans du fait de sa blondeur et de son physique plus abrute que les précédents bonds, ce dernier par son jeu d’acteur, son accent « so british » nous fait immédiatement oublier ce « défaut » (si tant est que cela en soit un).En effet, ce James Bond est beaucoup plus humain, plus sensible que les autres, il apprend le métier. Bref on assiste au long du film à l’éclosion du Bond tel qu’il a été représenté de part les décennies.
Note Film : 8,5/10

L’image
Magnifique transfert que voici!
On ose à peine imaginer ce que donne la version Blu-Ray du film.
La palette chromatique est parfaitement maîtrisée et utilisée. Dès le générique le ton est donné avec des rouges rouges, des bleus bleus…
Mais le plus beau tour de force est sûrement à chercher du côté des noirs. On a jamais vu des noirs aussi noirs. Personnellement, je ne pensais pas mon téléviseur capable de rendre des noirs aussi profonds. Que ce soit dans les nombreuses scènes de nuit, pour les costumes… les noirs sont d’une profondeur jamais atteinte, ici, pas de gris-noir ou de noir-gris!
A propos de la définition, le film ayant sûrement été tourné en numérique et le transfert très probablement ici d’un tel support, on assiste à une magnifique définition et profondeur de champ, même si codage Mpeg 2 oblige, les arrières plans ne sont pas très vivants.
A noter toutefois un petit bémol à propos de la compression, qui s’explique probablement par la longueur du film (2h25) et la présence de deux pistes Dolby Digital et une Piste DTS. Si la très grande majorité du film n’en souffre pas, ce défaut est particulièrement visible sur la séquence noir et blanc avant le pré générique avec de nombreux fourmillements.
Mais grâce à ce transfert 100% numérique, aucun défaut de grains, brûlures…
Note Image : 9/10

Le son
Ici aussi, MGM-Columbia nous a gâté avec la seule édition au monde (à l’heure actuelle) à proposer une piste DTS et qui plus est en VO!
Une fois encore le codec DTS prouve sa supériorité sur le Dolby Digital, même si cette piste est déjà tout bonnement monstrueuse avec de nombreux effets surrounds!
La piste DTS va néanmoins lui être supérieur sur les aigus, qui semblent êtres gommés de la version DD 5.1, ce qui est particulièrement audible sur le pré générique. La piste DTS est aussi comme à son habitude plus ample, apporte plus de précision et une dynamique accrue mais aussi une meilleur utilisation des surrounds grâce à une meilleur spacialisation et de superbes panoramiques. Mais il ne faut pas pour autant occulter les qualités de la piste DD qui pour une piste Dolby Digital est monstrueuse, avec une présence très forte dans les infras (tout comme la piste DTS bien sûr), les scènes de poursuite du début, à l’aéroport et de l’écroulement de construction à Venise vous feront même ressentir une gène dans le bas du ventre! Attention aux voisins peu accommodants donc.
A souligner la présence du nouveau teaser DTS « Sparks » dont une excellente chronique est proposée sur le non-moins excellent site : Revolusound.
Note Son : 9/10

Le Bonus
Attention! comme précisé ci-dessous, pas de sous-titres anglais pour les bonus, ce qui peut être gênant pour les personnes ne parlant pas anglais couramment.
Ces derniers sont proposés sur un second DVD, avec menu animé, comme sur le premier DVD d’ailleurs.
Au menu: Des Bandes Annonces en Dolby Digital, version cinéma, dont Spider-Man 3 ; Le Clip de Chris Cornell « You know my name » Deux documentaires d’environ 23 minutes chacun « Becoming Bond » et « James Bond for Real ». Le premier revenant sur le choix de Daniel Craig, son entraînement, premier tournage… et le second mettant l’accent sur les effets spéciaux mais attention pas les images de synthèse. Ces deux documentaires sont intéressants bien que pas passionnants.
Puis un autre documentaire divisé en trois parties sur les James Bond girls d’environ un quart d’heures chacune qui intéressera les fans de la série.

Le DVD :
Pistes son : DD 5.1 Anglais et Thai et DTS Mi-Débit 5.1
Sous-Titres : Chinois, Coréen, Thai, Anglais, mais uniquement sur le film. Pour les suppléments, les sous-titres anglais sont remplacés par des sous-titres espagnols et portugais…
Image : 2:40 anamorphique 16:9
Durée film : 145 Min.

En conclusion, il serait dommage de se priver de ce DVD tant la qualité du transfert est bonne et le film intéressant et divertissant.

à commander ici : DDDHouse
ou là : Cd-Wow

Un autre test est disponible à cette adresse : World in HD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s